fermer
Moi, la peau… je suis un organe complexe

Moi, la peau… je suis un organe complexe

29 septembre 2015featured4Commentaires
detente

Trop souvent considérée comme une simple enveloppe, je suis en réalité un  organe complexe,

  • qui a son propre rôle,
  • qui participe à l’ensemble du fonctionnement de l’organisme.

Je suis constituée par trois structures superposées, qui sont, de la surface vers la profondeur,

  • l’épiderme, qui est la couche la plus externe
  • le derme, qui se trouve sous l’épiderme
  • l’hypoderme, qui est la couche la plus profonde

Je suis l’enveloppe du corps, mais aussi l’organe humain le plus lourd, 3 à 3,5 kg et je suis aussi le plus étendu avec une surface de 1,5 à 2 m2 chez l’adulte jeune de taille et de poids moyen.   J’ai des aspects divers, en particulier diverses couleurs, mais aussi une épaisseur variable suivant la localisation, avec moins de 1 mm pour les paupières et 3 mm ou plus pour les paumes des mains et les plantes des pieds, et des degrés de pilosité différents.

Lise - peauJ’ai des fonctions multiples, dont 3 rôles principaux :

  • un rôle de protection
  • un rôle d’information et de communication
  • un rôle métabolique complexe

Je  protège contre les agressions du milieu extérieur, qu’elles soient mécaniques, physiques, chimiques, bactériologiques ou fongiques. Au niveau de la couche cornée qui est la couche la plus externe de l’épiderme, je régule les entrées et sorties d’eau, ainsi que celles des substances posées à ma surface, dont les actifs cosmétiques. Je protège contre les rayons solaires, et cette défense est vitale pour l’organisme ; nous la verrons en détail plus tard. Je protège contre les traumatismes grâce au matelas anti-choc que constitue le derme, mais surtout l’hypoderme.

J’informe en permanence l’organisme  sur son environnement, et  je donne  aussi aux autres des informations :

  • sur notre santé physique ou morale
  • sur notre âge
  • sur notre tempérament et notre humeur
  • sur une éventuelle maladie interne

sur la présence d’une maladie cutanée ou dermatose, qui par ailleurs retentie sur le comportement de l’individu

Mon  rôle métabolique est très important, surtout pour,

  • les échanges gazeux qui sont quasi nuls mais par contre avec  des échanges  thermiques trés importants (homéothermie)
  • un rôle métabolique direct dans la synthése de la vitamine D,  par action des ultra-violets B
  • l’absorption transcutanée , c’est à dire la traversée d’une substance a une importance fondamentale

………..à suivre

Lise Agopian

Lise Agopian

Lise Agopian est docteur en dermatologie et en cosmétologie. Après 20 ans dans l’industrie pharmaceutique et cosmétique, elle crée, en 1993, le laboratoire Biophyderm spécialiste des études cliniques. Membre fondateur en 2000 de l’association Cosmed dont elle est vice président, elle est à l’origine, en 2007, de la mise en place de sa première antenne régionale en Languedoc Roussillon, Ocwell.
schema RSE

La RSE, un enjeu au cœur des entreprises de la filière bien-être

Various jars and bottles of skin care products with orchid flower

Allo quoi ! T’es une fille, t’as pas d’shampooing !

Commenter