fermer
Cosmétologie des peaux sèches

Cosmétologie des peaux sèches

18 février 201612Commentaires
melange peau seche

Améliorer les peaux sèches, c’est leur donner un aspect esthétique meilleur, mais aussi contribuer à une fonction barriére normalisée.

Les cosmétiques pour peaux sèches sont légions. Ils ont pour but de maintenir, ou de restaurer l’hydratation du stratum cornéum. Les modes d’action sont différents, et peuvent être associés.

Freiner la deshydratation par action occlusive

Ces produits freinent l’évaporation de surface en constituant un film lipidique ayant un effet barrière.

Ce type de produit est en règle une émulsion, qui après évaporation de sa phase aqueuse, constituera un film lipidique à la surface de la couche cornée.

Le film formé doit être poreux, semi-occlusif, pour maintenir les échanges normaux entre la peau et le milieu extérieur.

Le sens de l’émulsion importe moins que les proportions des différents constituants.

Les agents utilisés pour leur effet filmogène sont des corps gras plus ou moins hydrophobes.

Principaux agents filmogénes :
*** Les hydrocarbures :
vaseline, paraffine, perhydrosqualéne…
Réaliser des émulsions avec ces produits trés hydrophobes est difficile.

*** Les huiles de silicone
Elles sont à rapprocher des hydrocarbures.
Elles sont utilisées surtout pour les produits de protection des mains.
*** Les huiles :
composition huilesVégétales , huiles d’argan, d’onagre, de bourrache, de sésame, de germes de blé, d’avocat, de noisette, d’amande douce ..
Animales , huile de vison, de tortue, de flétan ….. (elles ne sont pratiquement plus utilisées à cause de leur origine animale).
Les huiles sont intéressantes, et certaines d’entre elles apportent en outre des acides gras essentiels, qui en s’incorporant aux phospholipides de membrane renforcent la fonction barrière proprement dite. *** Les alcool gras :
alcools cétylique, stéarique, palmitique….
*** Les cires :
Cires d’abeille, de carnauba, cires synthétiques…..
*** La lanoline :
C’est un occlusif particulier, à propriétés humectantes, trés compatible avec la peau.

Retenir l’eau par action humectante

Certaines substances humectantes sont susceptibles de retenir l’eau au niveau de la couche cornée grace à leur fort pouvoir hygroscopique.

Ces substances peuvent être apportées par des lotions ou par des émulsions.

En dehors de leur efficacité propre au niveau du stratum cornéum on les utilise aussi pour empêcher le dessèchement des émulsions.

Principaux facteurs humectants :
*** Les polyols :
Ils sont fortement hygroscopiques.
On cite :
– le glycérol , trés bon pouvoir hydratant, parfois mal toléré
– le sorbitol, pouvoir hydratant un peu inférieur au glycérol, mais excellente tolérance
– le propyléne glycol, bon hydratant à faible concentration (< 10%), mais à éviter à forte concentration pour son effet inverse par dissociation de la cohésion des cornéocytes, avec augmentation de la perspiration insensible

*** Les constituants du NMF :
– l’acide pyrrolidone carboxylique (PCA), est fortement hygroscopique sous forme de sels de sodium (PCNa), ou de potassium.
Il est utilisé à une concentration de 3 à 5%
– l’urée est hydratante à moins de 10%, kératolytique au dessus. Elle agit en se fixant sur les proteines du SC et en modifiant la pression osmotique à ce niveau. Mais même à faible concentration, l’urée peut être mal supportée
– l’acide lactique est utilisé entre 5 et 10%

*** Les glycosaminoglycanes (GAG) :
Ils ont un role au niveau du derme pour transporter et fixer l’eau.
L’acide hyaluronique, l’acide chondroïtine sulfate , la chitine, sont les principaux GAG utilisés en cosmétologie.
Leur poids moléculaire et leur encombrement moléculaire exclus toute pénétration transcutanée.
A la surface de la peau ils sont hygroscopiques et ont un pouvoir filmogéne.

*** Les acides aminés :
Utilisés sous forme de lipoaminoacides, ils sont capables de s’ioniser, et une fois chargés de fixer l’eau.

*** L’allantoïne :
Son mécanisme d’action hydratant est proche de celui de l’urée : augmentation de l’affinité pour l’eau de la kératine.
Elle a un pouvoir apaisant et anti-inflammatoire.
Les concentrations utilisées vont de 0,1% à 0,5%.

*** Les protéines (collagéne, élastine)
Ce sont de bons hydratants de surface à effet filmogéne.
Leur pénétration transépidermique est contestée.

*** Les extraits de plantes :
humectantCactus, aloés, concombre, mauve, soja …. sont utilisés comme hydratants. Ils renferment notamment des polyols. Ils sont de plus en plus utilisés.

Evolution galénique et principes actifs hydratants

L’utilisation des liposomes pour véhiculer les actifs hydratants est d’actualité. Outre leur fonction de vecteur d’eau et de substances humectantes les liposomes, grâce à leur structure lamellaire, favorisent la cohésion inter-cornéocytaire.

En ce qui concerne les préparations hydratantes, ce sont en règle des émulsions, et leur formulation repose sur l’action conjuguée des 2 mécanismes (action occlusive et action humectante) : un ou plusieurs agents humectants sont introduits dans la phase aqueuse de l’émulsion, dont la phase grasse est filmogène.

Bien entendu, l’utilisation de préparations hydratantes n’exclut pas la suppression des facteurs externes lorsque c’est possible.

En pratique

Toilette et hygiéne des peaux sèches

Nettoyer correctement la peau c’est déjà la traiter.
Quelques notions sont essentielles :
– la base lavante du produit utilisé, quel que soit sa forme galénique, doit être très douce et de détergence limitée
– l’utilisation d’agents surgraissants est la règle
– les savons alcalins détergents, l’eau calcaire, l’alcool,  et les lotions alcoolisées sont à éviter

Le soin des peaux sèches

– Soins du visage

La crème est la forme galénique la plus adaptée. Les laits et les lotions seront insuffisamment efficaces.

Les crèmes trop grasses ou trop épaisses d’il y a quelques années, ont cédé la place à des produits plus légers, donc mieux acceptés et que l’on peut également utiliser comme base de maquillage. L’efficacité hydratante est liée prioritairement à l’emploi d’humectants.

– Soins du corps

Les laits, plus faciles à utiliser sur de vastes surfaces sont souvent préférés aux crèmes. Le choix repose sur l’intensité de la xérose et les préférences de l’utilisateur. On peut aussi utiliser des huiles pour le bain qui forment une émulsion émolliente avec l’eau du bain.

– Soins des mains

La peau des mains est non seulement sèche, mais fréquemment irritée. Hydrater ne suffit pas toujours. Il faut aussi apaiser et protéger la peau, sans trop la graisser.

Les crèmes conçues pour le soin des mains sont spécifiques et contiennent plusieurs agents :
– des facteurs hydratants
– des surgraissants
– des agents adoucissants (allantoïne, lait d’avoine ….)
– des huiles de silicones hydrophobes à effet barrière

C – Conseils hygiéno-diététiques
– éviter les appartements surchauffés, et humidifier l’air
– se protéger du froid , du vent, et du soleil
– boire beaucoup d’eau

Lise Agopian

Lise Agopian

Lise Agopian est docteur en dermatologie et en cosmétologie. Après 20 ans dans l’industrie pharmaceutique et cosmétique, elle crée, en 1993, le laboratoire Biophyderm spécialiste des études cliniques. Membre fondateur en 2000 de l’association Cosmed dont elle est vice président, elle est à l’origine, en 2007, de la mise en place de sa première antenne régionale en Languedoc Roussillon, Ocwell.
Bioreline_visage_femme_peau_deshydrateee

Les peaux sèches

Body.

Comment faire disparaitre les vergetures ?

Commenter