fermer

LA MAUVAISE HALEINE

25 mai 20161Commenter
Frische Minze

Halitose est le terme scientifique pour parler de la mauvaise haleine. Ce problème concerne la majorité de la population et pourtant peu de personne ose en parler à leur médecin ou dentiste. Les troubles de l’haleine ne sont pourtant pas à prendre à la légère. Cela modifie le comportement de certaines personnes qui peuvent ressentir un mal-être profond et entraîner une certaine forme d’exclusion sociale. Rassurez-vous, de nos jours ce trouble est bien connu et de nombreuses solutions efficaces peuvent être proposées.

Halitose, qu’est ce que c’est ?

Des bactéries présentes naturellement dans notre bouche sont en grande partie responsables de la mauvaise haleine. Lorsque nous mangeons, nous apportons notamment des protéines à notre bouche, qui seront utilisées par ces bactéries qui vont les transformer en composés soufrés volatiles dégageant des molécules odorantes désagréables. C’est ainsi que se forme la mauvaise haleine.
Ces bactéries n’ayant pas besoin d’oxygène pour vivre on les retrouve en surface et entre les dents, et également au fond de la langue. Ces endroits étant difficile d’accès par la salive, celle-ci ne peut pas jouer pleinement son rôle d’anti-bactérien ce qui accentue ce trouble.

Certaines causes responsables de l’halitose

Environ 80% des cas d’halitose sont dues à une mauvaise hygiène bucco-dentaire (selon l’UFSBD). Des brossages de dents insuffisants et une mauvaise hydratation favorisent le développement des bactéries de notre bouche et entraînent une mauvaise haleine.
Les problèmes de caries ou de gencives également provoqués par les bactéries engendrent une halitose.

Une nourriture riche en protéine peut favoriser l’apparition d’odeurs désagréables en bouche puisque les bactéries les utilisent comme ressources pour se développer et les dégradent en composés soufrés dégageant une mauvaise odeur.

Les amygdales sont parfois une cause d’halitose. En effet, leurs cellules se renouvellent en permanence ce qui conduit, parfois, à une accumulation de cellules mortes en surface. Celles-ci peuvent ne pas s’éliminer normalement et pourrissent, dégageant alors une odeur particulière.

Des sinusites et rhinites peuvent également provoquées une mauvaise haleine, notamment lorsque le pus s’écoule directement du nez vers la bouche.

Enfin, une acidité gastrique entraînant des reflux acides au niveau de la bouche favorise le développement des bactéries responsables de la mauvaise haleine.

Comment garder une bonne haleine ?

Pour préserver une bonne haleine il est nécessaire d’avoir une bonne hygiène bucco-dentaire et de se brosser les dents deux fois par jour (matin et soir), après les repas, pendant deux minutes, avec un dentifrice adapté à votre âge et caractéristiques (gencives sensibles…). Vous pouvez également associer votre brossage quotidien à l’utilisation d’un gratte langue afin d‘éliminer les bactéries présentes en excès à la surface. Il est également préconisé d’utiliser du fil dentaire ou encore des bains de bouche après le brossage des dents. Attention, il s’agit là de bains de bouche à usage quotidien comme le propose la marque BUCCOTHERM. De plus, hydratez-vous c’est important ! En effet, une bonne hydratation permet de limiter le développement des bactéries présentes dans la bouche responsable de la mauvaise haleine.

Aussi, le spray dentaire Buccotherm, contenant 100% d’Eau Thermale de Castéra, est préconisé afin de réduire l’acidité de votre bouche. Ce spray empêche les bactéries de se développer et ainsi lutte contre la mauvaise haleine.

Pour masquer les mauvaises odeurs vous pouvez également utiliser le spray buccal Buccotherm pour rafraîchir l’haleine ou encore des chewing-gums mentholés, mais sans sucres. En aucun cas ces produits règlent la cause du problème mais ils peuvent vous apporter du confort et de l’assurance.

Vous l’avez compris : l’halitose a différentes origines, il est primordial d’en parler à votre médecin/dentiste pour que celui-ci puisse traiter le problème de façon efficace. Il n’y a pas de honte à avoir une mauvaise haleine, et rassurez-vous cela concerne presque 90% de la population !

Julie Da Silva
Laboratoire ODOST
www.castera-shop.com

Note du rédacteur

Les produits cités dans cet article sont donnés à titre d’exemple et ne constituent pas une liste exhaustive de l’offre régionale Sud de France

Photo-1

Capillaire: la période de transition en Bio, une vraie difficulté ?

Woman pouring oil from bottle onto palm

Comment bien préparer sa peau pour l’été ?

Commenter